• mar. Mai 21st, 2024

Un nouvel Intercity express relie Bruxelles à Amsterdam, sans escale au centre

ByAminata Fall

Mai 13, 2024

À partir de la fin de cette année, les chemins de fer belges et néerlandais lanceront une nouvelle liaison Intercity rapide entre Bruxelles et Amsterdam. Ce train, qui ne s’arrêtera qu’à Bruxelles-Midi, réduira le temps de trajet entre les deux capitales de plus de quarante minutes.

Cette nouvelle offre vient s’ajouter à l’actuelle liaison Benelux et portera le nombre total de trains quotidiens entre Bruxelles et les Pays-Bas de 16 à 32, en aller et retour. Toutefois, la liaison Benelux standard sera désormais limitée à Rotterdam-Central, tandis que l’Intercity rapide desservira Amsterdam-Zuid, au lieu de la gare centrale d’Amsterdam. Les voyageurs pourront ensuite rejoindre le centre-ville d’Amsterdam via le tram ou le métro depuis Amsterdam-Zuid.

L’Intercity rapide mettra environ deux heures pour relier Bruxelles à Amsterdam, ce qui est plus de quarante minutes plus rapide que les services actuels. Pour ce faire, les Chemins de fer néerlandais (NS) déploieront dès décembre de nouveaux matériels capables d’atteindre 200 km/h sur la ligne à grande vitesse, tout en supprimant plusieurs arrêts intermédiaires. Ce train ne marquera des arrêts qu’à Anvers-Central, Rotterdam-Central et Schiphol.

Kees Smilde, porte-parole de l’organisation de voyageurs TreinTramBus, soutient en principe ce nouveau service : « Il y a clairement une demande pour une connexion rapide entre Bruxelles et Amsterdam. Celle-ci va enfin voir le jour. »

Cependant, des préoccupations subsistent quant au fait que les gares de Bruxelles-Nord et Bruxelles-Central ne sont pas desservies par ce rapide Intercity. « Nous demandons une réévaluation de cette décision. Bruxelles-Nord est une gare de correspondance importante pour le reste de la Belgique, et Bruxelles-Central reste la destination principale pour les touristes et les voyageurs se rendant dans le centre-ville », explique Smilde.

Pour être clair, ces deux stations continueront à être desservies par les trains réguliers vers les Pays-Bas, qui s’arrêtent également à l’aéroport de Bruxelles-Zaventem, à Malines et à Breda.

Bart Crols, porte-parole de la SNCB, assure que l’arrêt à Bruxelles-Midi garantit que Bruxelles reste connectée : « Ce nouveau train est une extension de notre offre internationale, et non une réduction. Cependant, cela nécessite quelques ajustements dans les horaires. »

Smilde exprime également ses inquiétudes quant à l’impact de cette nouvelle liaison sur le trafic ferroviaire intérieur : « Un Intercity domestique entre Anvers et Bruxelles devra peut-être sauter plusieurs arrêts ou même être complètement supprimé pour laisser place à cette nouvelle connexion rapide avec les Pays-Bas. Infrabel examine actuellement cette possibilité, et nous espérons que cela ne sera pas nécessaire. »

Crols mentionne qu’il est encore trop tôt pour confirmer ces changements : « Nous avons soumis les horaires en avril pour approbation, en demandant des sillons pour quatre trains IC par heure, comme c’est le cas actuellement. Cela est encore en cours d’examen. »

Enfin, TreinTramBus demande que cette nouvelle Intercity rapide soit pleinement intégrée au réseau de trains intérieurs belges : « Actuellement, elle est exclue du contrat de service public belge, ce qui permet à la SNCB de fixer librement le prix des billets. Nous nous attendons à ce que le coût d’un billet pour cette Intercity rapide soit plus élevé que le tarif actuel. Le prix devrait se situer entre celui des billets actuels et ceux de l’Eurostar pour Amsterdam », estime Smilde.

Il reste également à clarifier si les voyageurs domestiques entre Bruxelles et Anvers pourront utiliser cette rapide Intercity, une pratique courante aux Pays-Bas. Crols indique que cette question reste en suspens.