• mar. Mai 21st, 2024

Les États-Unis détrônent la Chine comme principal partenaire commercial de l’Allemagne

BySafiétou Barry

Mai 10, 2024

Après des années durant lesquelles la Chine a été le principal partenaire commercial de l’Allemagne, les États-Unis semblent désormais s’emparer discrètement de cette position dominante à mesure que l’année avance.

Entre janvier et mars 2024, les échanges combinés d’exportations et d’importations entre l’Allemagne et les États-Unis ont atteint 63 milliards d’euros (environ 68 milliards de dollars). Dans le même temps, le commerce entre l’Allemagne et la Chine s’est légèrement situé en dessous de 60 milliards d’euros, selon les calculs de CNBC. Reuters a été le premier à rapporter ce changement jeudi dernier.

Carsten Brzeski, directeur mondial de la recherche macroéconomique chez ING Research, a expliqué à CNBC que ce basculement était le résultat de plusieurs facteurs : « Ce changement est le fruit de plusieurs éléments : une forte croissance aux États-Unis a stimulé la demande pour les produits allemands. […] Parallèlement, le découplage d’avec la Chine, une demande intérieure plus faible en Chine et la capacité de la Chine à produire des biens qu’elle importait auparavant d’Allemagne (principalement des automobiles) ont réduit les exportations allemandes vers la Chine. »

La Chine a été pendant des années le plus grand partenaire commercial de l’Allemagne, mais l’écart entre la Chine et les États-Unis s’est réduit ces dernières années. Les États-Unis ont également longtemps été un marché plus important pour les exportations allemandes que la Chine, a indiqué Holger Schmieding, économiste en chef chez Berenberg Bank, à CNBC.

Alors que la part des États-Unis dans les exportations allemandes a augmenté ces dernières années, celle de la Chine a diminué, a-t-il noté. « L’économie chinoise est en difficulté et les entreprises allemandes font face à une concurrence plus rude de la part des entreprises chinoises subventionnées », a déclaré Schmieding.

Il a souligné que la principale différence réside désormais dans le fait que les États-Unis deviennent également plus importants en termes d’importations.

L’Allemagne a adopté une nouvelle stratégie vis-à-vis de la Chine l’année dernière, incitant les entreprises à « se désengager » de la Chine. Le gouvernement allemand a cependant souligné que la Chine doit rester un partenaire, tout en précisant qu’il ne devrait pas y avoir de « découplage » — mais une « rivalité systémique » caractérise de plus en plus la relation entre les deux pays.

Les tensions se sont également accrues entre l’Union européenne et la Chine, les deux parties lançant des enquêtes sur les pratiques commerciales de l’autre et menaçant d’imposer des tarifs douaniers sur les importations.

Le mois dernier, une enquête menée par l’institut économique allemand Ifo a révélé que le pourcentage d’entreprises se déclarant dépendantes de la Chine est passé de 46 % en février 2022 à 37 % en février 2024. Cette évolution est liée à une diminution du nombre d’entreprises dépendantes des intrants des fabricants chinois, selon le rapport.

« Le fait que les États-Unis soient devenus le plus grand partenaire commercial de l’Allemagne illustre en effet un changement dans les modèles commerciaux et le découplage progressif avec la Chine », a conclu Brzeski.