Nouveau site d'actualité, conseils et analyses boursières! http://transactionbourse.com/

CBC et la bourse

Discussions et échanges d'idées sur CBC
Répondre
FAUCHE

CBC et la bourse

Message par FAUCHE » mar. 2 févr. 2010 20:40

Avant toute chose, je tiens à préciser que la personne que j’ai rencontrée souhaite garder l’anonymat sur la localisation de son agence. Cela étant dit, je pense qu’il est inutile de vous présenter CBC, l’aile francophone autonome de KBC groupe S.A.Géographiquement parlant, CBC Banque & Assurance est présente à Bruxelles et en Wallonie et offre un service complet dans les secteurs de la banque et de l’assurance.

Les activités commerciales de CBC sont groupées sur base d’une spécialisation des marchés et des compétences. Cette spécialisation repose sur une matrice Marchés-Produits qui offre à CBC une structure adaptée au marché financier européen. L’approfondissement de cette réflexion a entraîné des décisions de simplification dans la méthodologie d’encadrement du réseau de CBC Banque, de CBC Assurances et de la clientèle. Grosso modo, la banque CBC est structurée en 3 catégories : les petites entités, c’est-à-dire les agences de villages ou de petites villes, les moyennes entités, c’est-à-dire les agences des villes moyennes, et les grosses entités, celles des villes importantes. On peut dire que les moyennes et les grosses entités offrent à peu près les mêmes services. Ce n’est que la taille de l’installation qui diffère.

Actuellement, la CBC est en train de passer du guichet classique via un mix de comptoir, pour les opérations courantes, et de bureaux de spécialistes pour des demandes spécifiques. Parmi la nomenclature de placements offerts nous trouvons bien entendu les produits « actions » et comptes titres. C’est d’ailleurs la raison de l’intérêt de dividende.be envers cette banque. Les clients CBC, (ou les nouveaux clients) qui souhaitent tâter de l’action se dirigent donc vers ces deux entités, de préférence en prenant rendez-vous.

Comme dans toutes les banques passées à la loupe, il est frappant de constater que même si les clients épargnants « classiques » réfléchissent pour émigrer vers toutes sortes de placements divers et variés, ils restent globalement très fidèles à leur banque originelle. Il est à noter qu’aucune transaction boursière n’est effectuée au comptoir. Le client demandeur est systématiquement orienté vers le département spécialisé. Le client qui souhaite investir en bourse en gérant lui même son mini-portefeuille aura donc affaire à un conseiller, du moins dans les moyennes et les grandes entités de CBC.

L’entretien

C’est donc vers cette personne-clé que j’ai été orienté pour faire mon interview. D »emblée, j’ai constaté avoir devant moi un spécialiste très pointu au niveau boursier, avec une grande qualité d’écoute. J’ai eu affaire à quelqu’un qui est capable d’écouter et de comprendre la motivation du néo-boursier, qui le met au courant des risques évidents, et en trace un tableau précis. Il met aussi en garde contre le danger de gains illusoires par rapport aux frais de courtage. D’ailleurs, ce monsieur m’a précisé que le néo-boursier, dans ses premières transactions, n’attache aucune importance aux frais de courtage, « à tort », rajoute-t-il.

Ce dernier est donc très clair dans ses explications. Il me parle de l’ouverture d’un compte-titres gratuit et connaît les produits boursiers sur le bout des doigts. On ressent le fruit d’une formation très pointue. La procédure d’inscription se déroule comme suit : la majorité des apprentis boursiers ouvrent un compte-titres, et peuvent gérer eux-mêmes leur portefeuille via leur système PC Banking. La particularité de la banque CBC, c’est que le conseiller « conseille » réellement, et en fonction du profil du client, l’oriente vers des produits adaptés. Pour cela, il possède des listings d’actions en interne, qui sont des produits à proposer ou à l’inverse à conserver ou à rejeter. Cette liste émane des analystes de CBC,. Le seul problème est qu’elle n’est pas rafraîchie tous les jours. Via le conseiller, la CBC garde son expertise a disposition du client, c’est un bon point.

En examinant de plus près la plate forme de courtage, je dois constater qu’elle est plus que sommaire, et que le client ne dispose que des cours de clôture de la veille, et aucune information technique ou fondamentale. Pas de tableau de profondeur des cours, peu ou pas de graphiques, etc. En fait CBC laisse l’investisseur rechercher lui-même les informations indispensables, à sa décision et à la débrouille. Il n’y a aucune trace non plus de formation sur les différents ordres de bourses.

En posant la question des outils desquels le conseiller dispose, celui-ci me répond qu’en réalité il bénéficie de la même plate-forme que les clients, et qu’en agence, il ne possède même pas des cours en temps réels voir en temps journalier. A son grand regret, il avoue que c’est vraiment frustrant. Je l »entends ensuite m’affirmer, au travers d’un sourire éclatant, que les clients s’en contentent malgré tout.

Les tarifs

Les frais de courtage sont en majorité calculés en % (à savoir les frais minima sont de 32 euros)

Jusque 10.000 euros : 1%
De 10.000 à 25.000 euros : 0,85%
De 25.000 à 100.000 euros : 0,75%
+ De 100.00 euros : 0,40%

Pour toutes les transactions passées par PC Banking, une remise de 25% est attribuée. De facto, le client bénéficie de l’organisation de la gestion des dividendes et des opérations spéciales. Il y a malheureusement des frais de gestion et de garde. Ensuite, le conseiller met l’accent sur le fait que « ses » clients ne gèrent que très rarement plus de 5 ou 6 lignes de produits

Bref, et sans que cela ne soit dit ouvertement, mon opinion personnelle est que les conseillers essaient par tous les moyens de garder leur clientèle « intra muros » en leur proposant des placements maison (qui ne manquent pas d’intérêt d’ailleurs). Les actions sont considérées comme des produits qui risquent de rendre le client comme candidat à l’expatriation. C’est une impression que je ressens à chaque interview dans une banque « classique ».

Voici donc mon estimation personnelle de la banque CBC pour un candidat boursier :

Département spécialisé « bourse » : oui
Accueil général par téléphone : 7/10
Accueil général sur place : 9/10
Qualité commerciale du/des conseilleres : 8,5/10
Qualité de compétence dans le domaine boursier : 9/10
Propension à suivre le client vers une orientation « actions » : 6,5/10
Outils boursiers maison CBC : 2/10
Outils boursiers client CBC online : 1.5/10
Tarif des frais de courtage : 3/10
Ordres à seuils de déclenchement : 1/10
Nombres de marchés disponibles : 9,5/10

Cotation globale : 57/100

Bref, CBC rentre dans la catégorie des banques assez rares qui ont un personnel hors normes et d’une compétence extraordinaire et cela sue littéralement des murs. Malgré tout, comme toutes ses congénères, le client qui parle actions leur flanque la trouille. Ils s’imaginent peut-être que l’investisseur désinvolte risque de répercuter vers eux l’origine de ses moins values éventuelles, sans comptez que ceux qui réalisent des gains risquent d’aller voir ailleurs à cause de la médiocrité des instruments boursiers.

Le néo-actionnaire est donc coincé entre un chouchoutage fabuleux qui lui enlève toute initiative, des frais de courtage exorbitant et des outils de Saint-Nicolas. L’idéal serait d’allier la compétence maison, les frais de courtages de « saisons » et une plate-forme de transactions digne de ce nom.

Néanmoins, pour le client CBC « de base » qui souhaite varier ses investissements avec quelques actions, CBC est au top. La banque doit toutefois prêter attention à la demande grandissante pour le « do it yourself » bancaire. Sur ce point, il y a un effort à faire et un énorme potentiel de captage de clients.

Article écrit par Fauché, Dividende.be ©
Toute reproduction, même partielle, de cet article est formellement interdite.

euro2k
Nouveau
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : mar. 25 juin 2013 13:13
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance

Re: CBC et la bourse

Message par euro2k » mar. 25 juin 2013 13:22

Bonjour FAUCHE,
Cet article est complet et incisif.
Client, mais pas (encore ?) en tant qu'investisseur, je trouverais intéressant d'avoir votre opinion sur les mêmes aspects après 3 ans de "changements" chez CBC banque.
Ce serait extra.
Merci !!!

FAUCHE

Re: CBC et la bourse

Message par FAUCHE » mar. 25 juin 2013 13:36

Bonjour EuroK

La bienvenue

Ce qui serait "extra" c'est de passer par le chapitre présentation, merci pour ta compréhension.

euro2k
Nouveau
Nouveau
Messages : 3
Enregistré le : mar. 25 juin 2013 13:13
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance

Re: CBC et la bourse

Message par euro2k » mar. 25 juin 2013 13:49

Au temps pour moi, Fauché !
Voilà qui est accompli...

Excellente après-midi.

anmol77
Nouveau
Nouveau
Messages : 1
Enregistré le : lun. 16 mai 2016 09:32
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance

Re: CBC et la bourse

Message par anmol77 » lun. 16 mai 2016 09:47

Merci pour tout

=== http://www.solitairecardgame.org/ ===

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité