Nouveau site d'actualité, conseils et analyses boursières! http://transactionbourse.com/

Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Les rendez-vous financiers importants : publications de résultats et annonces importantes pouvant influer sur le cours des actions.
Avatar du membre
Jipidoc
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 829
Enregistré le : ven. 24 sept. 2010 11:30
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance

Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par Jipidoc » sam. 18 juin 2011 16:18

Les USA sont prêts à tout pour relancer la machine économique du pays.
Prêts à tout mais aussi à n'importe quoi !
En faisant quoi ? En relançant un QE 2 dont la 1ère mouture fut inaugurée en 2008, l'année de sinistre mémoire où toute la planète était plongée dans la crise financière provoquée par les banques US. Le QE 1 se traduisit par l'injection de 1400 milliards de dollars dans l'économie et dans le sauvetage des organismes financiers, notamment par le rachat des actifs pourris, les fameux subprime.. Si cette manne financière permit de ne pas sombrer complètement dans une crise semblable à 1929 voire pire, elle n'arriva pas à relancer le monstre US au devant de la scène, la Chine grignotant imperturbablement des parts de marché et amassant des devises en provenance de toute la planète. Et cela, pour l'Oncle Tom (je n'aimerais pas avoir un oncle pareil !), c'est inacceptable !
QE = Quantitative Easing qui est difficilement traduisible si ce n'est par "détente massive".
"Détendons-nous, donc !" se dit la Réserve Fédérale, sous la pression des autorités américaines qui voient arriver les élections de mi-mandat en novembre de cette année. En quoi consistera cette détente ? En une injection massive de dollars (évidemment monnaie de singe puisque la planche à billets tourne comme jamais) par le rachat de ses propres obligations (!!) enfouies dans les coffres des banques et institutions US.
Bref, la FED va racheter une partie de la dette colossale du pays en fabriquant des dollars .
Résultat : d'une déflation prévue par le Plan, le pays va plonger dans une inflation plus ou moins contrôlée (et c'est là qu'est le danger !) dans le seul but de faire baisser le dollar pour relancer les exportations et de maintenir les taux d'intérêts au plus bas afin de relancer la consommation.
Le problème est que ce genre de manoeuvre est hautement risqué : si c'est trop peu, c'est sans effet et si c'est trop, l'inflation devient galopante et incontrôlable.
Scénario catastrophe, s'il en est, d'autant qu'aucun expert n'est capable de mesurer l'importance des fonds à injecter dans l'économie pour arriver au résultat voulu !
D'ores et déjà, les économistes yankees tablent sur 1500 à 2000 milliards de dollars, soit plus que lors de la crise de 2008 ! C'est aussi dingue que de sauter à l'eau sans savoir nager en espérant que la marée se retirera assez vite pour éviter de se noyer !
Le problème, avec les US, c'est que chaque fois qu'ils se noient, ils entraînent avec eux le reste du monde.
Une seule solution pour minimiser ce risque pour le reste du monde : cesser totalement d'utiliser le dollar comme monnaie des échanges internationaux.

PS : n'ayez pas peur : cette catastrophe n'a pas eu lieu. Ce scénario date de l'année dernière et même si sa mise en scène n'est pas encore terminée (ce QE 2 est en voie de se clôturer) l'objectif n'a pas été atteint : on ne peut pas vraiment parler de relance de l'économie américaine, sa monnaie ayant même été "réévaluée" (*1) par rapport à l'euro. Les effets négatifs pour le reste de la planète furent surtout une hausse vertigineuse du prix des matières premières. Par contre, on peut affirmer que le dollar ne vaut pas davantage qu'une roupie de sansonnet et que les agences de démolition/notation feraient mieux de baisser la note des USA à BB- car elle ne vaut pas vraiment plus que celle de la Grèce ... mais pour d'autres raisons.
*1 : de 1,44 € pour 1 dollar aujourd'hui, les analystes tablent sur 1,3 € pour 1 dollar à fin 2011.

mwaidjiale
Membre expert
Membre expert
Messages : 220
Enregistré le : ven. 19 nov. 2010 13:42

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par mwaidjiale » dim. 19 juin 2011 00:23

Bonsoir Monsieur le Rédacteur. J'apprécie beaucoup vos "Chroniques" en forme de coups de gueule. Si vous ne le connaissez déjà pas, le site "Reflets.info" devrait vous plaire. Et si vous le connaissez, vous avez de saines lectures. Bon dimanche.

FAUCHE

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par FAUCHE » dim. 19 juin 2011 08:39

Bonjour,

Il me semble que le catastrophisme en inspire beaucoup. :mrgreen: Dommage qu'il n'est pas coté en bourse, certain feraient des gains colossaux.

L'art du boursier de dividende.be est de trouver des produits optimistes parmi les catastrophes sans cesse annoncées.

Les possibilités de croissances industrielles sont raisonnablement optimiste, les chiffres des demandeurs d'emplois sont en baisse.

Avatar du membre
Jipidoc
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 829
Enregistré le : ven. 24 sept. 2010 11:30
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par Jipidoc » dim. 19 juin 2011 09:37

Salut Fauché !

Où vois-tu du catastrophisme dans cette chronique ? Elle est l'analyse objective de l'évolution de l'économie US et de ses risques (d'ailleurs avérés) pour les autres pays investis dans l' "Organisation Mondiale du Commerce".
Qu'elle soit pessimiste n'est, somme toute, que la réalité que nous connaissons aujourd'hui, avec plus d'acuité encore depuis 6 à 7 semaines. Nos portefeuilles ont apprécié ...
Je crois, mais ce n'est évidemment qu'un avis que je partage :) , que l'investisseur/boursicoteur ne doit pas se voiler la face mais, au contraire, regarder lucidement ce qui se passe autour de lui.
Cela fait partie intégrante de l'analyse fondamentale. Les entreprises dans lesquelles nous investissons avec l'espoir d'une plus-value ne fonctionnent pas en vase clos mais dépendent du contexte dans lequel elles vivent. Il se trouve qu'elles dépendent encore beaucoup (beaucoup trop, d'ailleurs, et c'est un des plus gros défis de l'économie européenne) des actes posés par les autorités américaines qui, évidemment, ne les posent pas pour notre bien mais pour le leur.
Soyons optimistes, d'accord, mais acceptons de regarder en face ce qui se trame dans notre dos (c'est marrant, cette image :lol: ) pour éviter de faire de mauvais placements au mauvais moment.

FAUCHE

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par FAUCHE » dim. 19 juin 2011 10:10

Bonjour Jipidoc,

Il me semble que le dans le titre il est indiqué "la catastrophe annoncée" tout en respectant le point de vue de chacun des intervenant, j'ai ma propre opinion.

Permet moi d'avoir mon point de vue, et ne crois pas que chaque fois que j'écris une ligne c'est pour te contrarier.

Je prétends que nous vivons une période ou les investisseurs agissent, en ce moment, à contre courant avec la réalité de l'économie à cause de l'aversion au risque.
Je crois aussi que la baisse générale des marchés est profitable à la fois aux institutionnels qui veulent prendre position et aux investisseurs "flottants"(nous) qui peuvent profiter de bonnes opportunités.

Avatar du membre
Jipidoc
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 829
Enregistré le : ven. 24 sept. 2010 11:30
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par Jipidoc » dim. 19 juin 2011 11:01

FAUCHE a écrit : Il me semble que le dans le titre il est indiqué "la catastrophe annoncée" ...
Avec un point d'interrogation, cher contradicteur, avec un point d'interrogation ! ;)
FAUCHE a écrit :... ne crois pas que chaque fois que j'écris une ligne c'est pour te contrarier.
Ne t'inquiète pas : je fais la différence entre contrarier et contredire ;)
FAUCHE a écrit :Je prétends que nous vivons une période ou les investisseurs agissent, en ce moment, à contre courant avec la réalité de l'économie à cause de l'aversion au risque.
C'est compréhensible : la peur est toujours un sentiment plus intense que l'espoir et c'est bien pourquoi on dit souvent qu'elle est irraisonnée. On peut la dompter, la raisonner si on analyse de près son origine, si on la regarde en face : c'est ce que je tente de faire en publiant ces chroniques. J'ajouterai toutefois que si la peur s'estompe tout de même, il faut rester vigilant et prudent.
FAUCHE a écrit :Je crois aussi que la baisse générale des marchés est profitable à la fois aux institutionnels qui veulent prendre position et aux investisseurs "flottants"(nous) qui peuvent profiter de bonnes opportunités.
Nous sommes parfaitement d'accord sur ce point ... et je déplore d'ailleurs d'avoir été trop rapidement faire les soldes : les démarques ont continué plus longtemps que prévu et j'ai dépensé tous mes sous. :o
Ceci dit, il serait quand même temps qu'elles cessent et que les affaires reprennent !

Geoff
Modérateur
Modérateur
Messages : 996
Enregistré le : lun. 27 juil. 2009 18:04
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance
Contact :

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par Geoff » dim. 19 juin 2011 11:30

Hello,

Les signes de rebonds se présentent mais il reste juste à voir si ce sera un rebond technique ou un vrai rebond.

Geoff.

fred
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 603
Enregistré le : lun. 6 juil. 2009 11:11
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance
Localisation : Namur/Belgique

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par fred » dim. 19 juin 2011 12:06

J'adore leurs joutes verbales à ces deux là
Quel plaisir :lol:, parfois je me surprend à rire devant mon ordinateur en vous lisant.

Fred

Avatar du membre
lolotazoun
Membre VIP
Membre VIP
Messages : 2303
Enregistré le : mer. 22 juil. 2009 17:38
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance
Localisation : belgique, liege

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par lolotazoun » dim. 19 juin 2011 12:38

bonjour
de toute façon il faut des pessimistes et optimistes, sinon la bourse n'existeraient plus.
C la différence entre les deux états d'esprits qui font les échanges boursier.
Helas d'un jour a l'autre chacun as tort ou raison suivant l'une ou l'autre aneries ( ou analyse c pareil ) de quelques sois disant spécialistes corrompus

FAUCHE

Re: Déflation/inflation : la catastrophe annoncée ?

Message par FAUCHE » dim. 19 juin 2011 12:52

Re Jipidoc

A voir ainsi mon texte saucissonné notre Jipidoc donne ses cotes et tamise ce qui est bon et pas bon, quel examinateur.

A l’examen de son microscope, j'espère qu'il ne va pas me trouver de bactéries ECEH. ;)

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité