Nouveau site d'actualité, conseils et analyses boursières! http://transactionbourse.com/

ZONE EURO

Rubrique regroupant tous types d'informations journalières pouvant influencer les cours de la bourse.
ZENOBE
Membre confirmé
Membre confirmé
Messages : 130
Enregistré le : ven. 10 mai 2013 07:51
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance
Localisation : HAINAUT

Re: ZONE EURO

Message par ZENOBE » ven. 5 sept. 2014 14:06

L'auteur de l'article est en effet très pessimiste. Je n'ai malheureusement pas de solution toute faite. Mais ne désespérons pas, le monde est plein d'autres ressources qui ne nous apparaissent pas encore clairement.

En attendant je vais faire comme toi..."le gros dos et attendre que ça passe" :lol:

Bonne soirée.

Brrr
Membre intermédiaire
Membre intermédiaire
Messages : 63
Enregistré le : mer. 13 août 2014 10:06
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance

Re: ZONE EURO

Message par Brrr » mar. 9 sept. 2014 14:37

Trève d'idéologies, retour aux bases
Le moteur de la croissance européenne, ou l'Allemagne

L'Echo 09/09
16:07

Une entreprise allemande sur trois s'attend à souffrir des sanctions économiques imposées à Moscou pour son rôle dans la crise ukrainienne, montre uneenquête publiée mardi.

Environ un tiers des 300 entreprises interrogées par la Fédération des chambres de commerce allemandes (DIHK) prédisent que leur chiffre d'affaires avec la Russie diminuera de jusqu'à 50%.

Les petites et moyennes entreprises innovantes dans les secteurs de la machinerie et de l'ingénierie sont les plus touchées, a déclaré Volker Treier, directeur général adjoint dela DIHK.

"D'une part, elles sont touchées directement par les sanctions imposées par l'Union européenne ou par le manque de précisions concernant leur mise en oeuvre", a-t-il dit lors d'une conférence de presse.

"D'autre part, les entreprises russes qui ont placé des commandes sont confrontées à des coûts de financement en hausse en raison du resserrement du crédit et de la dévaluation du rouble", a-t-il ajouté.

L'Allemagne est le premier partenaire commercial de la Russie au sein de l'Union européenne. Elle lui a vendu l'an dernier pour environ 36 milliards d'euros de marchandises.

ZENOBE
Membre confirmé
Membre confirmé
Messages : 130
Enregistré le : ven. 10 mai 2013 07:51
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance
Localisation : HAINAUT

Re: ZONE EURO

Message par ZENOBE » mar. 7 oct. 2014 14:27

Ca va pas s'arranger !!!

Actualité publiée le 07/10/14 15:25


Les économistes du Fonds Monétaire International (FMI) ont mis à jour leurs prévisions économiques mondiales. Dans cette nouvelle revue de la situation économique planétaire ils anticipent une croissance plus faible que prévu en 2014. Cette dernière atteindrait 3,3 %, soit une petite révision en baisse par rapport aux 3,4 % que les économistes avaient proposé en juillet dernier.

La situation s'améliorerait légèrement l'an prochain avec une croissance mondiale attendue autour de 3,8 %.

Dans le détail, c'est la zone euro qui fait figure de mauvais élève avec une croissance de seulement 0,8 % attendue cette année. Il s'agit là d'une sévère révision en baisse des prévisions du FMI puisqu'en juillet dernier il prévoyait une croissance européenne de 1,1 %. Là aussi, un léger mieux est attendu en 2015 avec une croissance du PIB de 1,3 % en moyenne.

La France n'échappe pas à l'abaissement des anticipations économiques puisque d'après les experts du FMI, le PIB devrait croître de 0,4 % en 2014 et de 1 % en 2015. Lors de la dernière étude du Fonds Monétaire International l'Hexagone était crédité de taux de croissance respectifs de 0,7 et 1,4 %.

Heureusement, les États-Unis sauvent le tableau puisque la première économie de la planète devrait connaître une hausse de son PIB de 2,2 % cette année et de 3,1 % l'an prochain.

© http://www.abcbourse.com

ZENOBE
Membre confirmé
Membre confirmé
Messages : 130
Enregistré le : ven. 10 mai 2013 07:51
Quel est le thème du forum? : Bourse et finance
Localisation : HAINAUT

Re: ZONE EURO

Message par ZENOBE » jeu. 4 déc. 2014 10:11

Mario va-t-il annoncer un nouveau QE aujourd'ui ?

Pour votre info :

Bonne lecture !

(Boursier.com) — Alors que les marchés financiers attendent davantage d'actions de la BCE, qui se réunit ce jeudi à Francfort, le patron d'une des plus grandes banques d'affaires américaines met en garde l' Europe contre un marasme prolongé de son économie.

Jamie Dimon, le directeur général de JP Morgan Chase, a ainsi estimé que l'Europe allait traverser une dizaine d'années de croissance économique "sous-optimale", contrairement à la Chine, qui malgré les aléas liés à son processus de réformes, devrait maintenir un taux de croissance élevé. Les Etats-Unis devraient également rester le "point lumineux" de l'économie mondiale, selon M. Dimon.

Lors d'une conférence de l'organisation américaine de journalisme Politico, à Washington, le banquier américain a déclaré mercredi soir que "ça va être dur" pour l'Europe, car "ils ont les mêmes problèmes structurels que d'autres pays, mais ils sont à 17, et certaines réformes structurelles doivent obtenir l'aval de 17 parlements et ensuite par Bruxelles"...

Les dirigeants chinois "sont très intelligents"

Alors que la BCE se réunit ce jeudi à Francfort, M. Dimon a loué les dirigeants chinois, qui travaillent à mettre en oeuvre des réformes structurelles, tout en maintenant un taux de croissance suffisamment élevé. "Les autorités chinoises sont très intelligentes, car elle savent piloter leur économie sur le plan macro-économique et atteindre leurs objectifs de croissance à court terme".

Le banquier d'affaires concède cependant que la Chine a besoin "d'élargir sa démocratie" et de lutter contre corruption et le manque de transparence dans la conduite des affaires.

Jamie Dimon n'est pas le premier responsable américain à se montrer pessimiste sur l'avenir de l'Europe. Le 12 novembre dernier, le secrétaire américain au Trésor, Jacob Lew, avait lui aussi mis en garde le Vieux Continent contre une "décennie perdue" pour l'économie en Europe, en raison de son attitude de "statu quo" face à la crise économique... Avant le sommet annuel du G20, à Brisbane, M. Lew avait estimé que la BCE ne pouvait pas "à elle seule" sortir l'Europe de l'ornière, appelant les dirigeants politiques européens à mener des "actions déterminées" pour enrayer le déclin de l'activité.

A quand des achats d'obligations d'Etat par la BCE ?

Les marchés financiers font pression sur la BCE pour qu'elle rachète non seulement des actifs privés (obligations, créances titrisées...) mais aussi des obligations d'Etat de la zone euro, afin d'injecter des liquidités dans le système financier, à l'instar de la Réserve fédérale américaine et de la Banque du Japon.

Le 21 novembre, le président de la BCE, Mario Draghi, a laissé assez clairement entendre que la BCE était prête à aller plus loin dans ses mesures d'assouplissement, n'excluant plus des rachats d'obligations souveraines d'Etats très endettés. Et le 26 novembre, le vice-président de la BCE, Vitor Constancio, a indiqué que l'institution devrait décider au courant du premier trimestre 2015 d'acheter ou non des obligations souveraines.

Cependant, le BCE paraît encore très divisée sur la question, l'Allemagne étant fermement opposée à tout achat de dette souveraine. De telles opérations seraient contraires au mandat de la BCE, qui lui interdit d'aider directement les Etats membres, a rappelé il y a quelques jours Jens Weidmann, le patron de la Bundesbank, la puissante banque centrale allemande.

Victoria Adam — ©2014, Boursier.com

Répondre

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 2 invités